Home Société APPLICATION DU COUVRE-FEU : Des nervis engagés ?

APPLICATION DU COUVRE-FEU : Des nervis engagés ?

99
0

Des images publiées sur la chaine YouTube du site Dakar Instant montrent une bonne brochette d’hommes musclés, certains encagoulés, qui squattent les deux voies de Niarry Tally. D’après les indications sur la vidéo, c’était au 3ème jour du couvre-feu. C’est-à-dire hier, vendredi 8 janvier. Est-ce que ce peloton de nervis est engagé par l’autorité pour venir en aide aux Forces de sécurité qui ont dû se frotter aux ardeurs des manifestants durant les deux premiers jours ? Pour le moment, rien n’est encore clair. Tout ce que l’on constate, ce sont des gaillards, que l’on voit rarement en dehors des cortèges de campagne, arpenter librement les rues de certains quartiers de Dakar.  Quand même bizarre qu’ils ne soient pas inquiétés par les forces de l’ordre mobilisées pour la circonstance.

Pour Moustapha Diakhaté, ancien député, qui s’est exprimé sur sa page Facebook, il n’y a pas de doute : on assiste à une «implication active de nervis pour faire respecter le couvre-feu». Pour lui, «ce procédé est irresponsable et dangereux». Et, poursuit l’ancien ministre chef de cabinet de Macky Sall, «dans une République digne de ce nom, un gouvernement ne peut recourir à des nervis dans des missions de rétablissement ou de maintien de l’ordre».

«En tout état de cause, le Président Macky Sall et son ministre de l’Intérieur sont et seront les seuls responsables de toutes les bavures qui pourront découler du recours à des nervis dans une opération de respect de couvre-feu», alerte l’ancien parlementaire, qui appelle également à «l’ouverture d’une enquête indépendante pour identifier les auteurs des recrutements et déploiements de nervis pour casser des manifestants».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here