Home Actualités ARRESTATION DE NDIAGA NDOUR : Pas d’impunité pour les brigands !

ARRESTATION DE NDIAGA NDOUR : Pas d’impunité pour les brigands !

44
0

C’est officiel. Ndiaga Ndour a été arrêté hier par la Brigade des Recherches de la Gendarmerie sur plainte de El Hadji Ndiaye. La Tfm volait les fréquences de la 2Stv alors que la première Télé privée du Sénégal les achète à Eutelsat depuis 2017. Le frangin de Youssou Ndour, selon nos informations, sera déféré ce jeudi par les autorités compétentes décidées à mettre fin au banditisme médiatique en l’occurrence. Mais les Ndour ne sont pas au bout de leurs peines, puisqu’une autre plainte plane sur leur tête pour vol d’électricité de la Senelec au profit de leur groupe de presse, Gfm.

Par Félix NZALE

«Ndiaga Ndour et la Tfm dans de sales draps», titrait Lii Quotidien dans son édition du mercredi 16 Juin (numéro 288). Eh bien, depuis hier, nos propos se sont confirmés. Le Directeur général de la Tfm a été arrêté par les gendarmes de la Brigade de Recherches sur plainte de El Hadji Ndiaye, le boss de la 2Stv, qui se plaignait du vol de ses fréquences par le groupe de presse de Youssou Ndour.

 

En effet, la Télévision futurs médias qui n’a jamais paraphé de contrat avec EutelSat. S’adonnait à des «utilisations illégales et frauduleuses» des fréquences de la 2Stv pour ses retransmissions en direct. D’ailleurs, un rapport explicite et exhaustif de EutelSat avait été déposé au niveau de la gendarmerie avec toutes les informations dûment consignées. L’ensemble des preuves de «fraudes et piratages» des fréquences de la 2Stv depuis 2018 y figurent. Entre autres, comme nous le mentionnions, les transmissions en direct de l’inauguration de l’autoroute Ila Touba, le concert de l’artiste chanteuse Titi, le direct du récital de coran avec Senico, le Gamou de Shérif Mamina Aidara et de Tafsir Abdourahmane Gaye le jour même de la Korité, etc.

Le pot aux roses a été découvert lorsque les techniciens de la 2Stv ont constaté qu’il y avait anormalement des déchets techniques dans leurs retransmissions. Sur saisine de Origines SA, les rapports de Eutelsat ont produit les réponses. A savoir qu’un tiers piratait des fréquences de la 2Stv. Les enquêtes diligentées par EutelSat ont conduit directement chez les Ndour et la Tfm. Une plainte fut déposée et, depuis hier, Ndiaga Ndour est entre les mains de la justice. Il sera déféré ce jeudi.

 

Mais alors qu’ils étaient supposés assimiler la leçon, voilà que le Groupe Futur Médias et ses responsables sont encore impliqués dans une autre histoire de vol. D’électricité cette fois.

Rappel des faits : Lors d’un contrôle le 24 juin dernier à la villa Océan Almadies sise à la corniche appartenant à Gfm, Senelec constate que son «client dispose de deux coffrets comptage ; l’un de catégorie Up2 sans compteur (abonnement en instance), et l’autre de catégorie Gp avec un compteur branché de marque Clou n°35001351». Par conséquent, note la Société nationale d’électricité, «le client est alimenté en courant par le compteur Gp qui enregistre les consommations sur deux phases au lieu des trois normalement. L’alimentation du compteur Gp passe par le coffret Up2. Une situation qui a causé un énorme préjudice à la Senelec.

 

Pour la sauvegarde de ses droits et intérêts, et pour éviter toutes contestations éventuelles, un cabinet d’huissier a été commis. Après constat, il est ressorti ce qui suit : «le comptage Up2 contient un TI non branché (pas de comptage fonctionnel dans le coffret), les connexions vers le compteur Gp ont été faites par le biais de connecteurs. Ensuite, «la phase N° 2 est branchée directement sur le réseau électrique et ne passe pas par le compteur». Enfin, «l’essentiel des consommations du client (environ les 2 tiers) passe par cette phase n° 2 branchée directement».

Une série de vols donc, qui met le Groupe Futurs Médias dans des draps plus que dégueulasses.