Home Actualités COALITION AVEC WADE : L’impossible entente

COALITION AVEC WADE : L’impossible entente

3
0

COALITION AVEC WADE : L’impossible entente

Même si Thierno Alassane Sall et le juge Dème ont quitté le navire, le Congrès de la renaissance démocratique (Crd) ne veut pas abandonner la coalition déjà initiée autour du Pds d’Abdoulaye Wade.

Par B. TOURE

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le Congrès de la renaissance démocratique (Crd) tient à la coalition électorale qu’il compte former avec le parti démocratique sénégalais (Pds), en vue des élections territoriales du 23 janvier 2022. Hier, alors que le juge Ibrahima Dème et Thierno Alassane Sall ont déjà claqué la porte, Mamadou Lamine Diallo, Abdoul Mbaye et Cie ont publié une note.

Et c’était pour dire à qui veut les entendre que rien n’a changé dans leur détermination à s’allier avec la formation de l’ancien président, Maitre Abdoulaye Wade, pour aller à la conquête des municipalités et des départements. «Le Crd constate que le mouvement ‘’Ensemble’’ du juge Ibrahima Dème et le parti ‘’La République des Valeurs’’ dirigé par l’ancien ministre Thierno Alassane Sall, après avoir donné leur accord pour la participation du Crd à la mise en place d’une coalition électorale de l’opposition se sont rétractés», indique un communiqué publié sur les réseaux sociaux. «La Conférence des leaders du Crd en prend acte et poursuit la construction de la nouvelle coalition électorale de l’Opposition avec Jotna, le Pds, Bgg et AJ Pads», a-t-on appris de la même source.

Juge Dème claque la porte…

En effet, dans une note publiée il y a quelques jours, le juge Ibrahima Hamidou Dème faisait part de la non-participation de son mouvement à la coalition entre le Pds et ses alliés. «Le mouvement ‘’Ensemble’’ tient à informer l’opinion qu’il ne fait pas partie des organisations politiques membres de la coalition composée par le Pds, Bokk Guiss Guiss, le Crd, Jotna et autres en vue des élections territoriales du 23 janvier 2022», avait indiqué un communiqué.

…Thierno Alassane Sall le suit

Après le départ du juge Dème, l’ancien ministre Thierno Alassane Sall s’est aussi rétracté. «La République des Valeurs ne se reconnaît pas dans les alliances au niveau national», avait-il fait savoir. Du coup, son parti n’a pas signé la charte de la coalition formée autour du Pds. «Notre option de toujours a été de construire un vrai pôle alternatif ancré sur l’éthique et la citoyenneté», mentionne un communiqué de la «République des Valeurs» qui dit également rester ouverte à tous les sénégalais.

Aujourd’hui, même si les leaders du Crd affirment avec force leur volonté de continuer la logique de la coalition avec le Pds et ses autres alliés, l’on se demande si les différents départs ne feront pas subir à cette naissante alliance électorale un coup «mortel».