À l’occasion de leur premier voyage organisé du 29 mai au 7 juin, l’association Tukki Katt, fondée par deux jeunes sénégalais de la diaspora, a évidemment choisi le Sénégal comme première destination. Lii Quotidien est allé à la rencontre de cette toute jeune organisation de voyages en Afrique durant plusieurs jours entre excursions touristiques, sorties culturelles et olympiades pour les enfants des rues.

Par Laura M. FORTES

Tukki Katt, “voyageurs” en wolof est une association créée par Salamata KONTE et Menka GOMIS, tous deux d’origine sénégalaise et basés en France. Leur objectif : être le trait d’union entre l’Afrique et sa diaspora. Leur constat étant que l’Afrique ne fait pas partie des destinations favorites de la jeunesse afrodescendante dans sa majorité, mais également qu’il y a une certaine méconnaissance de la culture générale africaine chez cette dernière. C’est alors qu’ils ont constitué un groupe de 16 voyageurs, les “Tukkis”, tous d’origine africaine ou caribéenne et ont décidé naturellement, pour leur premier voyage de groupe organisé, de venir visiter le Sénégal, de Gorée à Fathala en passant par Lompoul, le Lac Rose ou encore l’île de Ngor.

Une soirée d’inauguration en compagnie d’influenceurs food et voyage dakarois

Le soir même de l’arrivée du groupe sur le sol sénégalais était organisé un pot de bienvenue avec de nombreux invités déjà établis à Dakar tels que les influenceurs voyage Cheikh My World, Girl Around Africa, Travel with Ziggy ou encore Nfuure, mais aussi l’incontournable Dakar Foodies, instagrammeuse food qui teste tous les restaurants de la capitale. Une rencontre qui a permis aux uns et aux autres de faire du réseau et d’échanger sur le thème du voyage en Afrique, de la gastronomie et des réseaux sociaux. En parallèle, Tukki Katt a fait en bonne partie appel à des entreprises partenaires et prestataires sénégalaises : de l’agence de location de voitures Rent DKR à Air Sénégal, en passant par Kéliba Café pour le buffet du pot de bienvenue ou encore l’agence touristique From Dakar Travel, Tukki Katt a fait le pari de s’entourer d’un certain nombre d’entreprises locales pour recevoir leurs 16 premiers voyageurs dans les meilleures conditions.

Des entrepreneurs également venus prospecter

Parmi eux, Nono, dirigeant de Poulet Mayo Paris, a pu profiter de son passage à Dakar pour nouer des contacts avec d’autres professionnels de la restauration : “Ma clientèle sénégalaise en France apprécie beaucoup nos plats, je voulais donc savoir ce qu’il en était ici au Sénégal dans l’idée de, pourquoi pas, ouvrir une franchise ici.” D’autres membres du groupe ont également pu mettre leurs compétences à profit pendant leur séjour, dont Prescillia, dirigeante de N&P Skin Expert, venue prodiguer des soins du visage durant la dizaine de jours de leur présence à Dakar : “C’était une expérience très enrichissante, j’en ai appris beaucoup sur les problématiques de peau des sénégalaises et ça m’a confirmé qu’il y avait beaucoup d’idées reçues à ce sujet.” Enfin, Cymeone, professeur de kizomba a pu donner, entre autres, un cours de danse pour l’école Salsa Dakar au restaurant New Africa.

Un volet social à destination des enfants des rues

Le vendredi précédant leur retour en France, les Tukkis ont organisé une journée de solidarité en partenariat avec l’association française Prométhée Humanitaire qui oeuvre en faveur des enfants des rues. Avec une présence dans trois pays dont le Sénégal, cette association a ouvert un centre d’accueil pour anciens talibés à HLM-Patte d’Oie. En prévision de leur voyage, Tukki Katt les ont donc contactés afin d’organiser une journée de partage avec eux à laquelle les membres du groupe de voyageurs ont été impliqués de A à Z. Le 4 juin, les 29 jeunes du centre, âgés de 10 à 22 ans, ont donc été invités à une journée d’olympiades et d’activités dans un stade aménagé pour l’occasion. Un moment convivial qui s’est accompagné d’un goûter partagé.

En parallèle, l’association a oeuvré en amont depuis la France afin d’apporter une aide financière au centre en mettant en place une cagnotte en ligne sur laquelle ils ont pu récolter plus d’un million trois cent mille Fcfa, ce qui leur a permis d’acheter des vivres pour l’ensemble des jeunes et du personnel du centre pour une durée de trois mois.

Un groupe exclusivement composé de ressortissants africains et caribéens

“Ce que j’ai trouvé intéressant dans ce voyage, c’est la démarche dans son ensemble : de prendre des afrodescendants en Europe et de les emmener en Afrique pour leur faire découvrir le continent.” déclare Sandra, d’origine guyano-antillaise. Cette dernière explique que le choix du Sénégal comme première destination a clairement joué dans son choix de participer au voyage, elle qui avait déjà un fort attrait culturel pour le pays de la Teranga. Christelle, originaire de l’Île Maurice, explique avoir fait le choix de partir avec Tukki Katt pour se retrouver avec des personnes de son âge, qui partagent les mêmes envies de voyage qu’elle et qui soit organisé de A à Z. Quant à Claude-Eric, il a apprécié le concept de découverte d’un nouvel endroit, à plusieurs et avec une organisation tout compris, chose qu’il n’aurait peut-être pas faite dans son pays d’origine, le Bénin. De son côté, Corinne, d’origine ivoirienne, déclare que ce voyage lui a presque donné envie de s’installer sur le continent, l’une des nombreuses ambitions des deux organisateurs de voyages Tukki Katt.

Parmi les 16 participants, on retrouvait également des personnes originaires de la Guadeloupe, du Sénégal, du Cameroun, du Congo, du Togo, de la Martinique ou encore de la Centrafrique. Avec Tukki Katt, l’Afrique et la Caraïbe se sont véritablement donné rendez-vous à Dakar pour découvrir le continent, et ce n’est que le début.